20 February 2021 / Brivocorp

Le cold e-mailing, comment ca marche ?

Utiliser les mails pour obtenir des clients 

Plus utilisé pour communiquer avec les clients qui sont déjà dans votre réseau qu’en acquérir de nouveaux, la technique consistant à envoyer des mails n’est pas à refaire. Toutefois, le cold emailing qui s’oriente principalement autour de l’acquisition de nouveaux clients (et presque exclusivement d’un point de vue B2B) via l’intermédiaire de l’utilisation d’emails est aussi une technique efficace. Dérivé de l’anglais qui veut littéralement dire email froid signifiant simplement un premier contact. Il n’y a donc pas de contact déjà effectué auparavant avec, ni de demande de la part de la personne.

Avantages/désavantages

Cela permet d’économiser énormément de temps surtout avec un système efficace permettant d’envoyer des emails a plein de cibles différentes sans pour autant réécrire le mail à chaque fois. Cela dit avoir un logiciel faisant cela a votre place coute de l’argent et cette automatisation enlève cette part de personnalisation dans votre mail. Il n’empêche toute fois d’établir des différentes structures de messages qui seront orientées différemment en fonction du secteur de votre cible. De plus, vous pouvez également repasser sur les mails et simplement ajouter le nom de votre client potentiel ou le nom de la société pour être plus chaleureux. C’est une technique finalement pas très compliquée et assez peu intrusive quand on la compare à d’autres techniques plus directes.

Le chemin à suivre

Premièrement il est primordial de définir sa cible type. En effet il est très peu efficace d’envoyer des emails non personnalisés à n’importe qui. C’est pourquoi il faut établir un ensemble de personnes regroupant les mêmes caractéristiques au sein de la population afin de les « séduire » au mieux en évoquant leur objectifs et vos solutions à leurs attentes.

Il est donc important de former un groupe plus ou moins réduit pour les cibler au mieux sans toutefois aller dans le détail trop en profondeur au risque de passer plus de temps que prévu à réaliser cette démarche qui rappelons-nous, n’est pas censé prendre énormément de temps. La technique « personna » peut bien sûr être utilisée pour ce faire.

Récupérer des emails

Maintenant que vous avez établis vos différents profils type, il faut trouver les adresses emails y correspondent. Pour y arriver, vous pouvez notamment vous rendre sur les pages Facebook de vos cibles en indiquant par exemple « restaurant » dans la barre de recherche et chercher l’email des cibles qui vous intéresse. Il y a notamment l’utilisation de LinkedIn pour dans la même optique atteindre et obtenir les emails cibles. Néanmoins le premier réseau sera plus axé sur tout et n’importe quoi alors que le 2ème sera beaucoup plus professionnel. A vous d’utiliser la bonne plateforme ou de faire un mix des 2 pour obtenir le meilleur des 2.

Attention toutefois il n’est pas toujours chose facile que de trouver les emails, parfois ceux-ci ne se trouvent pas sur la page Facebook ou LinkedIn. Ici il faudra alors faire l’impasse ou alors se tourner vers une technique qui a priori s’apparente à du tâtonnement mais qui fonctionne tout de même dans la majorité des cas.

Utilisez :

contact@domain.com ou prenom.nom@societe.com / nom.prenom@societe.com

Il existe bien sûr certains outils internet pour vous aider à vérifier si ces adresses mails sont belles et bien existantes ou non.

Attention lors de cette étape, il est important de ne pas envoyer à n’importe qui des messages au risque de dégrader votre réputation et il est plus qu’important d’éviter d’envoyer plusieurs fois un même mail à une même entreprise par manque de communication au sein de votre équipe. C’est donc tout naturellement que l’utilisation d’un google doc ou autre est quasi obligatoire si vous êtes à plusieurs à travailler là-dessus pour éviter d’être redondant dans les emails acquis.

Vous pouvez également utiliser différents sites/outils qui offrent ou vendent des emails d’entreprises. Si cela peut s’apparenter à une bonne solution, leurs méthodes d’acquisition de mails n’est pas forcément en accord avec la législation. A vous de faire attention et de vous renseigner sur les pratiques de ces sites.

 

Comme cité dans les premières lignes de cet article, il faut écrire un mail plus ou moins type par cible

Pour écrire un bon mail, il faut

·     vous introduire très brièvement

  • ·           en priorité mettre l’accent sur la cible et pas sur vous ( parler de leur besoin et des solutions que vous pouvez apporter)

·           éviter de paraitre trop commercial et sembler le plus naturel possible et sincère ce qui n’est pas forcément aisé lorsqu’on entre dans un processus de masse et d’automatisation. Ne pas être dans la vente directement mais plutôt dans une volonté d’engager une discussion et potentiellement obtenir un rendez-vous.

·           Ne pas insérer de pièces jointes

·           être concis : évitez absolument d’être trop long. Personne n’a le temps et l’envie de lire un message qui prendrait 10 min à lire. Un consensus a été trouvé et indique qu’un mail se doit de ne pas dépasser les 150 mots.

Pour faire tout cela n’oubliez pas que vous pouvez utiliser vos « personas » préalablement réalisés.

 

Il est temps d’envoyer vos messages et de les renvoyer si nécessaire

En effet vous allez devoir envoyer vos emails à vos cibles et pour ce faire vous aider de votre outil automatisé a moins que vous soyez prêt à les envoyer manuellement. Après avoir envoyé ces emails, ce n’est pas fini, il vous faudra renvoyer un nouveau mail dans un délai de 2à 3 jours et réitérer la même étape si pas de réponse dans les 5 à 7 jours, …

En effet, ne pensez pas que vous allez directement passer pour des mails spams, parfois certains mails ne sont pas vus par malchance ou simplement parce qu’ils sont vus au mauvais moment ce qui nous amène donc à ne pas être avare en envoie de mails dans un premier temps sans pour autant tomber dans un excès des plus abusifs.